Les pressions sur le milieu marin en Martinique

Les perturbations d'origine naturelles

Impact du cyclone DEAN (2007) sur les récifs du sud (©OMMM)


Les cyclones sont le principal facteur de dégradation du corail. Ils sont accompagnés d’une forte houle qui casse les formations calcaires récifales et sont la cause d’une  turbidité importante. Les sédiments se déposent sur les coraux et provoquent des nécroses ou la mort de la colonie. Les derniers cyclones (David-1978, Allen-1980 et Hugo-1989) ont détruit beaucoup de récifs dans l’arc Antillais.



Plusieurs maladies virales et bactériennes peuvent toucher le corail. Les plus répandues sont celles de la « bande blanche » et de la « bande noire ». Ces maladies affectent différemment les espèces de corail.

Maladie de la bande noire et de la bande blanche (©M. Fumaroli)



Le blanchissement du corail est observé suite à un stress (pollution, haute température de l’eau…). L’expulsion massive des zooxanthelles des polypes se traduit par une perte des pigments du corail et un affaiblissement de ses fonctions vitales. Un fort épisode de blanchissement lié à la température élevée des eaux a touché la Caraïbe en août – septembre 2005.

 

Environ 70% du corail a blanchi suite à la persistance de la température élevée des eaux de surface (> 30°C). Une étude relative à la mortalité du corail et au développement des maladies a été menée en 2006 en collaboration avec l’Université de Newcastle (GB) et a fait l’objet d’un rapport.

Les perturbations d'origine anthropiques

 



La pollution agricole émane de l’utilisation d’engrais et de produits phytosanitaires en Martinique (canne, banane). L’excédent de ces produits est transporté par les eaux de pluie jusqu’à la mer.

Les élevages de porcs produisent 35 000m3 de lisier par an  qui participent probablement à l’enrichissement du milieu marin en matières azotées.

 

 

L’industrie produit des déchets retrouvés dans la colonne d’eau et dans des organismes bio-accumulateurs. Parmi ces déchets sont présents entre autres des hydrocarbures et des métaux lourds (plomb, zinc, cuivre).

 



La pollution d’origine domestique pose problème en Martinique. La configuration géologique de l’île rend difficile le raccord des habitations au réseau d’assainissement collectif, et lorsqu’il est possible, la vétusté des stations d’épuration entraîne un mauvais traitement. La qualité des eaux littorales est directement menacée par ces rejets. Les macrodéchets provenant de négligences ou de décharges sauvages et emportés par la pluie ou le vent, sont également visibles sur les fonds marins.

Impact physique des mouillages ( ©M. Fumaroli)



Les dégradations physiques sont dues aux travaux maritimes (aménagements portuaires, dragage, urbanisation…), jets d’ancres sur le récif, activité des plongeurs inexpérimentés.

 

L’hypersédimentation est un problème majeur en Martinique, amplifié par le relief montagneux, les fortes pluies et la destruction progressive de la mangrove jouant le rôle de filtre à particules.

 

La pêche côtière ou « petite pêche » est concentrée sur le plateau insulaire. La taille réglementaire des mailles des casiers n’est généralement pas respectée, se traduisant par une capture multispécifique non sélective de poissons juvéniles.

Impacts des engins de pêches sur la faune marine et les récifs (©M. Fumaroli)
Poisson-lion (Pterois volitans/miles), espèce invasive (©E. Trégarot)

L'introduction d'espèces invasives dans le milieu marin, avec notamment la présence du poisson-lion (Pterois volitans/miles) en Martinique depuis début 2011.

Le poisson-lion originaire d'Indo-Pacifique est une espèce invasive dans tout le bassin caribbéen et l'Atlantique Ouest, c'est un prédateur vorace, qui présente très peu de prédateur. Sa présence menace les peuplements ichtyologiques et par conséquence l'équilibre des récifs coralliens.

Nos coordonnées

Observatoire du Milieu Marin Martiniquais
14 Rue Chery-Rosette / Fond Lahaye

97233 Schoelcher


Téléphone : 0596 39 42 16

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

 

_______________________________________

 

Votre message issu du formulaire a été envoyé avec succès.

Vous avez entré les données suivantes :

Bulletin d'adhésion (l'adhésion sera validée à la réception du règlement)

Veuillez corriger l'entrée des champs suivants :
Une erreur s'est produite lors de la transmission du formulaire. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarque : Les champs suivis d'un astérisque * sont obligatoires.